Logiciels libres

Alsétic a fait le choix des logiciels libres

Tux

conçus et développés pour l'intérêt général !

 

Les ordinateurs d'Alsétic carburent aux logiciels libres !

Notre parc informatique est sous licence libre1.

Ubuntu Firefox Thunderbird Bluefish GIMP Apache LibreOffice

Nous privilégions également les services libres lorsque cela est possible (ex. : Piwik, OpenStreetMap).

Mais au fait, de quoi s'agit-il ?

^

Un logiciel libre, qu'est-ce que c'est ?

Un logiciel est un outil qui vous permet d'utiliser l'ordinateur : surfer sur Internet, écrire des courriels, regarder des vidéos... On peut aussi l'appeler programme ou application. La plupart des logiciels appartiennent à des entreprises qui nous vendent le droit de nous en servir (Microsoft, Adobe, Apple...)

Un logiciel libre, au contraire, n'appartient à personne... ou plutôt à tout le monde. Il est le plus souvent gratuit et vous pouvez l'utiliser comme bon vous semble, sans restriction. Si vous êtes passionné/e, vous avez même le droit de plonger les mains dans le cambouis et le modifier pour l'adapter à vos besoins. Ceci est clairement interdit dans l'autre famille, qu'on a appelé logiciels propriétaires (ou logiciels privateurs) par opposition.

Comparons2...

Cas typique de logiciel libreCas typique de logiciel propriétaire
Bien commun universel Appartient à une entreprise
Généralement gratuit Souvent payant
Utilisable sur toutes les machines, droit de le copier et de le diffuser Droit d'utilisation payé pour une seule machine
Possibilité d'étudier et d'améliorer le code source3 Accès au code source interdit

Quelques exemples...

Logiciels libres réputésÉquivalents propriétaires
Linux Ubuntu Microsoft Windows
Mozilla Firefox Microsoft Windows Internet Explorer
Mozilla Thunderbird Microsoft Windows Mail
LibreOffice (Writer, Calc...) Microsoft Office (Word, Excel...)
Media Player Classic Microsoft Windows Media Player
Piwik Google Analytics
OpenStreetMap Google Maps
Framapad Google Docs
Framadate Doodle

Voir d'autres exemples sur Wikipédia.
Framalibre, annuaire de logiciels libres.

^

Logiciel libre et développement durable

Le logiciel libre et le développement durable sont animés par les mêmes valeurs : partage, honnêteté, transparence, bien commun, humanisme... Ce qui place le logiciel libre dans une perspective équitable et durable.

Convergences entre logiciels libres et développement durable
Convergences entre logiciels libres et développement durable,
illustration issue du site Logiciels Libres et Développement Durable

Par essence, le logiciel libre sert l'intérêt général avant l'intérêt privé de son éditeur. Globalement, le logiciel libre respecte plus les standards, est interopérable4, accessible aux handicapés, traduit dans de nombreuses langues (même si ce n'est pas rentable économiquement), plus respectueux de l'humain et de l'environnement. Il sort de la logique de course à la puissance et au consumérisme, caractéristique du logiciel propriétaires5.

À lire aussi : Informatique durable sur le site Logiciels libres et développement durable.

^

Linux contre l'obsolescence programmée

La durée de vie moyenne d'un ordinateur est passée de 6 ans (en 1997) à 2 ans (en 2005) !6.

Il se vend chaque année plus de 300 millions d'ordinateurs7 ! Or, la fabrication d'un PC consomme beaucoup d'énergie et de matériaux :

  • 436 Kg de combustible fossile8
  • 1,8 tonnes de matériaux9
  • 22 Kg de produits chimiques9
  • 1500 litres d'eau9

Il est donc intéressant de conserver aussi longtemps de possible une machine qui ne rame pas... Sans compter le prix !

Linux10 est reconnu pour avoir besoin d'un ordinateur moins puissant que son homologue Windows, pour un confort d'utilisation équivalent. De plus, il existe des variantes particulièrement légères, conçues spécialement pour être installées sur les vieux ordinateurs : Xubuntu, Lubuntu, Emmabuntüs, Toutou Linux...

Pour reprendre le contrôle de notre vie numérique, priorité au logiciel libre ! Je soutiens l'April
Alsétic est membre de l'April,
principale association francophone
de promotion et de défense du logiciel libre


1 À l'exception d'un logiciel de graphisme sans équivalent libre et d'un poste Windows utilisé pour les incontournables tests et débogages d'Internet Explorer (non disponible sous Linux).

2 Il s'agit là de cas typiques que l'on rencontre le plus souvent. La réalité précise est bien plus complexe et hétérogène. Nous n'entrons pas dans les détails ; d'autres sites s'en chargent.

3 Le code source est au logiciel ce que les ingrédients sont à un plat. Le logiciel propriétaire est comme un paquet de gâteaux qu'on vous vend sans la liste des ingrédients. Vous n'avez d'autre choix que de lui faire confiance aveuglément (problème des logiciels espions, des failles de sécurité...) Le logiciel libre est fourni avec la liste des ingrédients et même la recette !

4 Vous n'êtes pas prisonniers d'un logiciel, vous pouvez en changer facilement pour un qui vous conviendrait mieux, tout en récupérant vos donneés. Alsétic se positionne dans la même démarche.

5 La sortie de Windows Vista aurait rendus obsolètes 50% des ordinateurs professionnels américains !

6 Source : Après la crise de conscience écologique, les T.I.C. en quête de responsabilité sociétale - Florence Rodhain et Bernard Fallery, p. 11. Lu dans la revue S!lence num 390 de mai 2011 et sur Wikipédia.

7 Source : Next INpact

8 Source : ADEME

9 Lu sur Eco-Informatique.com

10 Linux est un système d'exploitation, c'est-à-dire l'application principale de votre ordinateur. C'est elle qui contrôle tout : le matériel (écran, clavier, disque dur...) et les autres applications. Les autres systèmes d'exploitation connus sont Windows, MacOS, Android...

^
Alsétic • 20 rue du Village 67310 Dangolsheim (région Strasbourg)0 950 930 930contactCHEZalseticPOINTfr