Impact environnemental du stockage illimité de mes e-mails

Mes mails, je les conserve ou je les supprime ?

Pour préserver ma vie privée, je les supprime car en les analysant, mon fournisseur sait retracer de façon précise mon profil de consommateur, d'individu. Et du point de vue environnemental ?

Frédéric Bordage, consultant chez GreenIT, nous explique l'énergie grise du stockage des courriels dans cet extrait de Internet, la pollution cachée, un documentaire de 2013.

Version texte :

Chaque e-mail qu'on reçoit est stocké le temps qu'on le conserve. Si j'ai ouvert un compte sur un webmail X ou Y il y a 10 ans, ça fait 10 ans qu'on stocke inutilement cet e-mail, donc on alimente en électricité des disques durs qui permettent de le stocker. L'équivalent de la consommation de villes de 200 000 habitants qui sont alimentées tous les ans... pour rien. Juste pour stocker des e-mails auxquels on n'accèdera plus jamais.

Un clic > poubelle... et c'est peut-être un data center qui ferme.

Chacun, à titre individuel, ça va être quelques millièmes de quelque chose... c'est infinitésimal. Mais on oublie toujours qu'on est 2 milliards et qu'à partir du moment où 2 milliards de personnes changent un tout petit peu leurs habitudes, ça a tout de suite des impacts qui se comptent en gigawattheures par an et c'est des centrales nucléaires qu'on ferme.

Pour plus de détails, voir le billet Internet, la pollution cachée sur ce même blog.

Commentaires   

#1 indian 29-03-2017 23:06
Incredible story there. What occurred after? Take care!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

^
Alsétic • 20 rue du Village 67310 Dangolsheim (région Strasbourg)0 950 930 930contactCHEZalseticPOINTfr