Quels matériaux composent mon téléphone portable ?

La liste des matériaux qui composent nos téléphones mobiles est très longue !

D'après une étude menée en 20031, on y trouve :Composition d'un téléphone portable (2003)

  • 50 % de plastiques
  • 15 % de cuivre
  • 15 % de verre
  • 4 % de cobalt ou de lithium
  • 4 % de carbone
  • 3 % de métaux ferreux
  • 2 % de nickel
  • 1 % d’étain
  • 0,5 % de zinc
  • 0,5 % d’argent,
  • 0,5 % de plomb,
  • 0,5 % de chrome,
  • 0,5 % de tantale,
  • 0,5 % de cadmium
  • 3 % de matières diverses

Selon une étude menée par l'ADEME sur les téléphones cellulaires de 2ème génération2 :Composition d'un téléphone portable 2ème génération

  • 34 % de plastiques
  • 10 % de cuivre
  • 9 % d'acier
  • 7 % d'étain
  • 6 % de ferrites
  • 5 % de fibre de verre
  • 3 % d'oxydes de nickel ou lithium
  • 3 % de résine époxy
  • 2 % d'époxy liquide
  • 2 % d'EPDM (éthylène-propylène-diène monomère)
  • 19 % de matières diverses

D'après une étude de 20093 : hydrogène, lithium, béryllium, bore, carbone, azote, oxygène, fluor, magnésium, aluminium, silicium, phosphore, soufre, chlore, potassium, titane, chrome, manganèse, fer, cobalt, nickel, cuivre, zinc, gallium, arsenic, brome, strontium, yttrium, zirconium, molybdène, ruthénium, palladium, argent, indium, étain, antimoine, baryum, tantale, tungstène, platine, or, plomb, et bismuth. Rien que ça !

Éléments chimiques dans un téléphone portable (2009)

Ces travaux indiquent des compositions différentes, qui dépendent de l'étude mais aussi probablement de la génération de téléphones cellulaires étudiés : vieux GSM ou smartphone ? Ce qu'on en retient est l'incroyable quantité d'ingrédients différents.

Le circuit d'approvisionnement est très complexe. Quand on pense au circuit d'un simple œuf de supermarché... on imagine ce qu'implique la fourniture en matières premières pour un téléphone portable (recherche de gisements, extraction du sous-sol, transport, transformation...) :

  • du plastique issu du pétrole d'Arabie Saoudite
  • du cuivre du Chili
  • du cobalt de République Démocratique du Congo
  • du lithium de Bolivie
  • du nickel de Russie
  • du zinc de Chine
  • etc.

Qui peut dire qu'il maîtrise une telle filière ?

Qui sait estimer les conséquences géopolitiques qu'elles entraînent (guerres, maintien de dictatures, exploitation des populations...)

Quelles sont les conditions de vie et de santé des travailleurs des pays impliqués (de la mine à l'usine) ?

Quels sont les impacts sur l'environnement de ces pays, dont les législations sont loins des normes européennes ?

Ces matériaux sont toxiques, écotoxiques voire génotoxiques. Les TIC (technologies de l'information et des communications) sont le secteur avec le plus fort impact sur l'environnement par unité produite. Or, la demande des industries de haute technologie (notamment les TIC) a triplé au cours des 2-3 dernières décennies.

Et ces petites machines sont si complexes que même le recyclage est rendu difficile.

Bref ! Nous vous invitons vivement à conserver votre téléphone le plus longtemps possible, même si les opérateurs nous incitent à en changer chaque année grâce aux points fidélités cumulés. Et ne jetez jamais -ô grand jamais- votre vieux téléphone à la poubelle !

 

Pour en savoir plus, notamment la composition d'un ordinateur de bureau et d'un ordinateur portable, lire l'article Les matériaux impliqués dans les TIC d'EcoInfo.


1 Rapport Nokia de 2003 présenté à la Basel Convention en 2006, lu sur Cell phone composition.

2 Étude Metal Recycling. Opportunities, Limits, Infrastructure menée par l'UNEP en 2009, lu sur Les matériaux impliqués dans les TIC.

3 Étude ADEME, lu sur Produits - Téléphone portable.

Commentaires   

#9 User#2575 29-09-2017 06:53
Il faudrait citer les sources car "l'étude de 2009" me rends sceptique, notamment à cause du gallium, qui fond à 27°, alors que rien qu'en ayant sur portable sur soi, en été, il peut monter à 30° facilement. :eek:
#8 Alsétic 04-04-2017 11:55
Si si, il y en a. C'est l'élément chimique 79 « Au ».

Mais je crois que vu l'usage qu'on en fait, c'est tout le smartphone qui vaut de l'or. ;-)
#7 Brauns Danielle 04-04-2017 11:52
:-xn'y a t il pas de l'or aussi ? Merci
#6 Brauns Danielle 04-04-2017 11:51
:-) n'y-a-t-il pas de l'or ? Merci de votre reponse
#5 lucie 17-03-2017 13:55
:-x
#4 laurent 07-03-2017 18:06
merci pour l'information et l'article!
#3 Alsétic 29-02-2016 11:08
Pour « téléphones cellulaires de 2ème génération », on pourrait dire « téléphones portables 2G ». On connaît plus la 3G et la 4G... la 2G est la génération qui a précédé. Elle est plus connue sous l'acronyme « GSM » (toujours utilisé en Belgique pour parler des mobiles en général).

La 2G permet les appels, les SMS, MMS et le WAP, ancêtre d'Internet sur les mobiles.
#2 dédé 27-02-2016 15:56
j'ai juste une petite question.... :D
qu'est ce que vous appelé "téléphones cellulaires de 2ème génération" ? svp
Merci d'avance :)
#1 dédé 27-02-2016 15:54
Merci beaucoup ! :-)
Article très complet !! :lol:

You have no rights to post comments

Recherche

^
Alsétic • 20 rue du Village 67310 Dangolsheim (région Strasbourg)0 950 930 930contactCHEZalseticPOINTfr